En ce moment, je rédige... je mange du chocolat... je lis "L'Oeuvre au Noir" de M. Yourcenar dans le métro... je rédige... je mange du chocolat en essayant cependant de limiter la prise d'envergure de mon ventre et de mes hanches... je rédige... j'écoute Stanislas, Mozart, Claude François, Schubert.... je néglige ma famille et mes amis.... je rédige.... je mange du chocolat... je me détends en regardant des agents fédéraux et/ou des scientifiques hyper pointus élucider des meurtres et disparitions dans des séries américaines... je rédige... Mr Picard me rend bien service... je rédige... je rédige, mais pour mon boulot... je fais encore des recherches... je parle thèse avec des thésardes... je me rends compte que je vieillis... je vis dans ma bulle... je mange japonais certains soirs... je deviens mysanthrope... je rédige... je connais des phases de grand bonheur intellectuel... je suis stressée et un rien m'énerve... donc je mange du chocolat et ronge mes doigts... je rédige... je lutte contre mon laisser-aller qui m'entraîne sur internet... je rédige... je saute de bibliothèque en bibliothèque, de cabinet de travail en salle de recherche... je me rends compte de ce qui me reste à faire... je retrouve des trucs que j'avais fait et dont je ne me souvenais pas: bonnes surprises.... je rédige... je mâche des chewing-gums... je calcule le temps qui me reste, je fais et refais des emplois du temps, j'organise et désorganise mes plans de travail... je rédige... je passe de l'angoisse noire à l'euphorie... je vis comme un automate... je rédige...

et je fais plein de projets pour "après"...